Laver des couches. Si compliqué ? La réponse ici!

Je ne vais pas commencer en vous disant que tout dans les couches lavables est merveilleux et qu'il n'y a aucun inconvénient. C'est bien évident qu'il faut les laver et les plier et que oui, ça constitue une tâche ménagère supplémentaire. Il y a deux types de personnes: celles qui aiment, et celles qui n'aiment pas. Ce que j'ai envie de faire dans cet articles, c'est de démystifier avec vous les raisons qui peuvent faire pencher la balanche d'un côté ou de l'autre.

Les points positifs de l'entretien des couches lavables

  1. Tu as l'impression de faire quelque chose de bon pour ton bébé et pour l'environnement. Personnellement, quand ça concerne ma fille, on dirait que j'ai tendance à être moins regardante sur l'ouvrage que c'est de faire quelque chose si je sais que c'est bon pour elle. Grâce aux couches lavables, je protège la peau fragile de mon bébé des produits chimiques contenus dans les couches lavables. C'est quand même une très grande source de motivations
  2. C'est quand même très cute. Au début, je ne pensais pas devenir une accro des couches lavables. Je me disais bofff, pour moi c'est vraiment quelque chose que je vais faire pour Emma et pour l'environnement. Je vais en acheter 24 pas chères et ça va être ça. Hihihihihihihihi que c'est pas ça qui est arrivé. Vous devriez me voir l'étagère ! Bon oui c'est vrai, pour certaines personnes, ça demeure à un niveau qui ne relève pas de la....passion (pour ne pas dire folie :P). Mais ce n’est pas le cas de bien des gens. Mais quel plaisir de plier mes beautés !
  3. C'est quand même une tâche zen. Surtout pour les plates. Le pliage des plates, ça se rapproche de l'origami. Il y a d'ailleurs une sorte de pli qui s'appelle comme ça. L'origami, c'est un art qui a été popularisé au Japon et qui y est d'ailleurs toujours très populaire. Personnellement, plier mes plates le matin en prenant un café dans un rayon de soleil, c'est quelque chose que j'apprécie grandement.
  4. La satisfaction du travail accompli. Personnellement, une fois que tout est fait et placé dans la tablette, je me sens comme satisfaite. Un peu comme une collectionneuse qui admire sa collection.

Les points négatifs de l'entretien des couches lavables

  1. Être aux couches lavables à temps plein, cela signifie quand même 2 brassées de lavage de plus par semaine. Encore, tant qu'on est en congé de maternité, ça se fait très très bien. Cependant, quand on recommence a travailler, ça peut devenir prenant tout dépendant du genre de vie qu'on a. Mais bon, il faut garder en tête que ça se fait très bien de plier ses couches le soir en regardant la télé. Si vous êtes comme moi, vous ne prenez pas souvent de pause dans la vie. Ça fait donc en sorte de s'assoir un instant.
  2. Le jour ou bébé cesse d'être allaité exclusivement, ça demande quand même un changement de logistique. Les selles de bébé allaité se dissolvent complètement dans l'eau. C'est ce qui fait en sorte que malgré la croyance populaire, c'est assez facile d'être aux couches lavables tout de suite en partant. C'est même, je trouve, beaucoup plus facile que lorsque le bébé commence à manger parce que quand ce jour arrive, on ne peut plus laver les couches avec les selles à l'intérieur. Elles doivent être retirées.

    Plusieurs méthodes existent pour ce faire. Les deux méthodes que je trouve les plus agréables sont les méthodes du feuillet et du rinçage. Les feuilles, c'est un genre de papier/tissus qui ressemble à une feuille d'assouplissant qu'on place au fond de la couche et qui servent à receuillir les déjections pour pouvoir les retirer et les jeter facilement. Certaines personnes préfèrent en utiliser des lavables. Que vous utilisiez des feuillets lavables ou non, pour le rinçage, l'idéal est d'installer une petite douchette/bidet sur votre toilette. Toutes les toilettes ont ce qu'il faut pour que ce soit installé en 15 minutes. Cela coute entre 40 et 60$. C'est personnellement la technique que j'ai choisi et ça va très bien je trouve. 

Ecrire un commentaire